Un des objectifs du club Hors sentiers est le respect de la nature. Nous vous encourageons à suivre cette démarche. Prenez connaissance du code sans trace de l'écotouriste.

Même en étant conscient de notre impact sur l’environnement et en agissant pour en réduire les effets, notre simple présence dans la nature et sur les sites d’activités marque ceux-ci de façon observable. En adoptant la philosophie "Sans trace" nous pouvons réduire cet impact. C’est à une véritable révolution que de nous contribuons lorsque l'on transforme radicalement nos habitudes lors de nos activités en nature. Au départ, il s’agit simplement de réduire notre impact sur l’environnement en général et plus particulièrement sur les sites de nos activités, de telle sorte qu’on n’y laisse aucune trace de notre passage. Mais cette philosophie pousse beaucoup plus loin et touche l’ensemble de notre logique environnementale.

L'engouement actuel pour la nature n'est pas une mode, elle est une aspiration à la paix, à la tranquillité, à la découverte de notre interrelation avec l’univers. Et parce qu'on s'y sent bien, naît chez plusieurs ce besoin impérieux de mieux comprendre la nature et de connaître plus intimement les humains et les cultures qu'elle a façonnés. Mais le nombre grandissant de personnes qui désirent s’échapper du tumulte quotidien en visitant les milieux concernés nous presse à élaborer des balises de protection en vue des générations futures…

Le code Sans trace s’adresse aux visiteurs de toutes provenances qui pratiquent des activités de plein air en milieux naturel. Il vise à guider le visiteur en suggérant des comportements à adopter et à éviter. Sept principes à retenir ont été élaborés suite à de nombreuses études sur l’impact de la fréquentation humaine sur les sites naturels.

1. Prépare et planifie son voyage avec soin

  • En s’informant des particularités fragiles et de la réglementation concernant le milieu visité, afin de le respecter et même d’en faire la promotion.
  • En prévoyant contribuer au bien-être économique des communautés locales par l’acquisition de leurs produits et services.
  • En favorisant des moyens de transport peu ou non polluants.
  • En réduisant l’emballage des provisions avant le départ.

2. Dispose correctement de ses déchets

  • En utilisant, pour la vaisselle et l’hygiène personnelle, une quantité minimale de savon biodégradable à un endroit éloigné de tout cours d’eau. Rappelez-vous que ce type de produit est biodégradable dans le sol et non dans l’eau. Inclure à votre ensemble de gamelles un petit tamis pour filtrer les eaux usées et recueillir les résidus solides. Gérez ceux-ci comme tout autre déchet solide.
  • En gérant ses déchets selon les 3 R (Réduction, Réutilisation et Recyclage).
  • En déposant et enterrant les excréments dans un trou profond de 15 à 20 cm et éloigné de toute source d’eau, lorsque les facilités sont inexistantes. Les vrais écolos iront jusqu’au 100% naturel : feuilles, herbes, pierres ou neige. Eh oui, des centaines de générations l’ont fait avant nous !
  • En rapportant tous les déchets (biodégradable ou non) et nourriture en trop avec vous. Même les cœurs de pommes et les pelures de bananes doivent être rapportés pour ne pas attirer les animaux sur le site et de modifier leurs alimentation.

3. Se déplace et campe sur des surfaces durables

  • En demeurant sur les sentiers existants.
  • En marchant en file indienne au milieu du sentier même s’il est boueux pour ne pas l’élargir.
  • En s’arrêtant et campant sur les sites désignés.
  • En évitant d’étendre le campement en concentrant les activités là où la végétation est absente.
  • En quittant votre aire de camping, inspectez le secteur pour vous assurer que rien n’a été oublié.

4. Minimise l’impact des feux

  • En maintenant un tout petit feu et dans un endroit désigné seulement.
  • En ne jamais ramassant du bois mort au sol, ce bois demeure de la nourriture et d’abris pour les bestioles.
  • En s’assurant que le feu est bel et bien éteint avant le départ et que l’on peut manipuler les cendres au fond du trou avec les mains.

5. Laisse intact ce qu’il découvre

  • En ne modifiant pas l’habitat naturel (enlever l’écorce, graffitis, marques d’orientation sur les arbres, construction de meubles ou tranchées, etc.).
  • En ne prélevant aucun artefact ou autre élément intéressant pour tous (roches, cornes, coquillages, fleurs, champignons, etc.).
  • En n’introduisant pas d’espèces non indigènes

6. Respecte la faune

  • En ne nourrissant pas les animaux. Filtrer l’eau de vaisselle et disposer des solides avec les déchets avant de disperser l’eau loin du campement.
  • En entreposant les provisions et les déchets dans son véhicule ou un endroit sûr ou à au moins quatre mètres dans les airs.
  • En ne pénétrant pas dans les zones de concentration animale: sites de nidification ou de frai, aires de confinement ou d‘hivernage, etc .
  • En observant la faune à une distance suffisante pour ne pas modifier le comportement de l’animal .

7. Respecte les autres visiteurs

  • En se déplaçant et en évoluant dans le calme, surtout à l’approche d’autres visiteurs

Pour plus d'information consultez les liens suivants :

www.sanstrace.ca/principes

www.aventure-ecotourisme.qc.ca

 

 

En Haut